Not Being "W."

Publié le par Thomas Grascoeur

       Oliver Stone sort son "W." sur la présidence Bush Junior, alors que le documentaire engagé de Karl Zéro vient de passer à la télévision française. Face à la satire amère du présentateur de Canal, le film de Stone fait presque figure de propagande états-uniennes. A part le plan final qui symbolise parfaitement les huit années Bush, le film fait plutôt penser à un remake bienveillant des "Mr Smith goes to Washington" et "Mr Deeds goes to town" de Franck Capra.
        Un jeune Texan, séduisant et joueur, prend conscience de ses responsabilités, et appelé par Dieu et les hommes à gouverner une nation, se lance dans la politique. Contrairement à Cooper et Stewart, il ne saura pas déjouer les pièges de ses conseillers et commettra des erreurs... Mais sa bonne foi et son visage très sympathique sauront nous les faire oublier. 
         C'est un film sur Bush... Sans Bush. Powell, Rice, sont criants de ressemblance, alors que Josh Brolin, au demeurant parfait dans "No Country for the old man" des frères Coen, n'évoque à quasiment aucun moment le président sortant. C'est un cowboy, mais sans western.

Publié dans Etats-Unis

Commenter cet article