"Un conte de Noël" ou le Songe d'une Nuit d'Hiver

Publié le par Thomas Grascoeur

         Avec ce nouveau film, Arnaud DESPLECHIN signe une oeuvre chorale virtuose et fluide ; un conte filmé comme un policier à la Citizen Kane, où c'est la caméra qui mène l'enquête. Une famille, la nuit de Noël, un théâtre d'ombres, des secrets...
        Le film commence dans une indifférence bienveillante qui construit, peu à peu, un nouveau monde.  Comme dans un conte de Noël, chacun est tellement égoïste et vulnérable à la fois, qu'il en devient infiniment touchant. Chacun est impuissant à sauver sa propre vie, mais peut choisir de donner ou de prendre aux autres.
        C'est ce jeu d'équilibre, cette vie à plusieurs, dans l'espace et le temps clos de Noël, qui se noue et se dénoue peu à peu. Une justesse absolue, du jeu, du montage, du son, une image au vol d'une tendresse époustouflante ... L'histoire ne s'achève pas mais l'important, c'est que le spectateur ait changé. Exceptionnel, comme un écho au Bannissement de Zviaguintsev.

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article