"No country for old men", la soif du mal à midi dans les grands espaces

Publié le par Thomas Grascoeur

undefined        
        Non, les frères COEN n'ont pas perdu la main ! No country for old men commence comme un western, continue comme un thriller, et finit comme personne. Un cowboy raté fuit avec un pactole, un abruti psychopate tue tous ceux qui le voient, un shérif vieillissant jette son étoile. C'est à la fois High Noon, Big Country, A touch of Evil, et le héros n'est pas forcément celui qu'on croit. 
        Le genre est un prétexte, le fond, c'est l'injustice et la folie. No country for old men, c'est un vieil homme qui voit le boeuf tuer le boucher. C'est monstrueux, ça finit mal, et le pire c'est que ça fait rigoler.

Publié dans Etats-Unis

Commenter cet article

dasola 05/03/2008 21:54

Je ne trouve pas que cela fasse rigoler mais c'est un excellent film (très violent) assez jubilatoire. La mort en marche incarné par Javier Bardem reste dans les mémoires.